Imprimer cet article

Placements

L’attribution d’actions gratuites

Un outil pour fidéliser les actionnaires et assurer la liquidité des titres.

Publié le

Investir durablement dans des actions de sociétés cotées, c’est accompagner et soutenir leur développement dans l’espoir de percevoir des dividendes. Mais ces sociétés peuvent aussi récompenser la fidélité de leurs actionnaires en leur attribuant des actions gratuites.

Le principe de l’attribution d’actions gratuites

Généralement, les sociétés cotées distribuent chaque année une partie de leurs bénéfices à leurs actionnaires via des dividendes. L’autre partie pouvant être mise, de façon temporaire ou pérenne, sur un compte de réserve. Puis, lorsqu’elles décident d’incorporer à un moment donné ces réserves au sein de leur capital, l’opération peut donner lieu à l’attribution d’actions gratuites au profit des actionnaires. En pratique, elle se manifeste par l’octroi d’une action pour une quantité définie de titres détenus. Les investisseurs n’ayant aucune démarche à réaliser et rien à débourser pour obtenir ce titre supplémentaire.

À savoir :
à chaque action « ancienne » est attaché un droit d’attribution. Lorsque l’actionnaire dispose d’un nombre de titres qui n’est pas divisible par la parité fixée, ces droits d’attribution non utilisés sont appelés « rompus ». Le plus souvent, la société cotée émettrice des actions propose à l’actionnaire une compensation financière, comme un équivalent de la fraction gratuite non distribuée. Un « rompu » peut être acheté ou vendu sur son marché de cotation.
L’intérêt de l’opération

L’attribution d’actions gratuites est relativement neutre pour l’investisseur qui en bénéficie. Il se retrouve avec plus de titres, mais dont la valeur aura mécaniquement baissé du fait d’un plus grand nombre de titres en circulation. En revanche, il pourra espérer un dividende plus important l’année suivante, étant donné que sa ligne d’actions s’est accrue. Ce type d’opération est souvent utilisé par les sociétés cotées comme un outil de communication. L’objectif est ici d’envoyer un signal fort aux marchés en mettant en évidence la bonne santé financière de la société. Et c’est aussi un moyen de récompenser l’actionnaire fidèle, dans la mesure où des conditions de durée de détention sont souvent assorties à l’opération d’attribution.

Autre intérêt, la « création » d’actions nouvelles va conduire à une baisse temporairement du cours. Ce qui va permettre de rendre plus liquides et plus accessibles des titres dont la valeur peut être jugée élevée par les investisseurs.

Lexique
La parité correspond à la quantité d’actions nécessaire pour obtenir une action gratuite. Le coupon est l’autre nom donné aux dividendes versés chaque année aux actionnaires. La liquidité correspond à la facilité avec laquelle un titre peut se négocier sur un marché. Cette liquidité est d’autant plus élevée que le nombre de titres disponibles est important et que la fréquence des opérations est conséquente.

Haut de page Article du - © Copyright Les Echos Publishing - 2015