Imprimer cet article

Économie et finances

Indice trimestriel du coût de la construction

L’indice du coût de la construction, calculé par l’INSEE, traduit l’évolution des prix dans le secteur immobilier. Il sert de référence pour l’indexation des mensualités de certaines formules de prêts et pour la révision des loyers commerciaux.

Publié le

Baux commerciaux
* Publié le 19 septembre 2018
1ertrim. 2etrim. 3etrim. 4etrim.
2008 1 497 1 562 1 594 1 523
2009 1 503 1 498 1 502 1 507
2010 1 508 1 517 1 520 1 533
2011 1 554 1 593 1 624 1 638
2012 1 617 1 666 1 648 1 639
2013 1 646 1 637 1 612 1 615
2014 1 648 1 621 1 627 1 625
2015 1 632 1 614 1 608 1 629
2016 1 615 1 622 1 643 1 645
2017 1 650 1 664 1 670 1 667*
2018 1 671 1 699*
Pourcentage de progression
Sur 3 ans Sur 1 an
2010 1ertrim. + 8,88 % + 0,33 %
2etrim. + 5,71 % + 1,27 %
3etrim. + 5,34 % + 1,20 %
4etrim. + 4 % + 1,73 %
2011 1ertrim. + 3,81 % + 3,05 %
2etrim. + 1,98 % + 5,01 %
3etrim. + 1,88 % + 6,84 %
4etrim. + 7,55 % + 6,85 %
2012 1ertrim. + 7,58 % + 4,05 %
2etrim. + 11,21 % + 4,58 %
3etrim. + 9,72 % + 1,48 %
4etrim. + 8,76 % + 0,06 %
2013 1ertrim. + 9,15 % + 1,79 %
2etrim. + 7,91 % - 1,74 %
3etrim. + 6,05 % - 2,18 %
4etrim. + 5,35 % - 1,46 %
2014 1ertrim. + 6,05 % + 0,12 %
2etrim. + 1,76 % - 0,98 %
3etrim. + 0,18 % + 0,93 %
4etrim. - 0,80 % + 0,62 %
2015 1ertrim. + 0,93 % - 0,97 %
2etrim. - 3,12 % - 0,43 %
3etrim. - 2,43 % - 1,17 %
4etrim. - 0,61 % + 0,25 %
2016 1ertrim. - 1,88 % - 1,04 %
2etrim. - 0,92 % + 0,50 %
3etrim. + 1,92 % + 2,18 %
4etrim. + 1,86 % + 0,98 %
2017 1ertrim. + 0,12 % + 2,17 %
2etrim. + 2,65 % + 2,59 %
3etrim. + 2,64 % + 1,64 %
4etrim. + 2,58 % + 1,34 %
2018 1ertrim. + 2,39 % + 1,27 %
2etrim. + 5,27 % + 2,10 %
À noter :
depuis le 1er septembre 2014, l’indice du coût de la construction (ICC) ne peut plus être utilisé, pour les baux conclus ou renouvelés à compter de cette date, comme indice de référence servant au calcul de l’évolution du loyer lors de sa révision triennale et lors du renouvellement du bail. Il est remplacé par l’indice des loyers commerciaux (ILC) pour les activités commerciales et artisanales ou par l’indice des loyers des activités tertiaires (ILAT) pour les activités tertiaires, comme son nom l’indique.

Haut de page Article du - © Copyright Les Echos Publishing - 2018